Fabrique de soi lance les « je dis moi »

Publié le 09 mars 2015

Aube - Fondatrice de l'association Créez comme elles et de Fabrique de soi, Anne Soto-Mayor lance un nouveau type de rendez-vous collectif où… « je dis moi »

« J'accompagne les créateurs d'entreprise depuis quelque temps, mais il y a d'autres personnes qui ont aussi besoin d'être d'accompagnées, sous d'autres formes », explique Anne Soto-Mayor, fondatrice de Créez comme elles, l'association auboise des créatrices d'entreprise. Créatrice aussi de Fabrique de soi, son entreprise de « développement professionnel ». Sur sa carte, la définition de son métier s'affiche en anglais : « Personal branding strategist ». Une forme de coaching qui permet de saisir tous les atouts, tous les moteurs, mais aussi toutes les faiblesses d'une personne et d'en tirer, une fois le diagnostic établi, des stratégies personnelles de développement.

« Je travaille sur les points forts »

L'idée, avec le nouveau rendez-vous mensuel qu'elle vient d'instaurer, c'est de permettre un accès plus simple, plus détendu à ces outils qui peuvent intimider. Baptisé « Talents en connexion », la formule consiste à se retrouver en petits groupes de 6 à 10 personnes le premier jeudi de chaque mois. Et ce jour-là, en groupe, autour d'une thématique choisie à l'avance, il s'agit de dire : « Je dis moi. » De faire le point, sur soi, sur son travail, sur ses relations avec ses collègues… Pour le premier jeudi, ce sera en novembre, les groupes vont travailler sur « leurs cinq talents moteurs Gallup ». « Dans la société française, on a toujours ses points faibles en tête, mais moi je travaille sur les points forts, ou sur ce qui pourrait être un point fort si les personnes en avaient conscience, souligne Anne Soto-Mayor. Les résultats sont beaucoup plus rapides et perceptibles aussi par les autres. » Une attitude positive qu'elle tient à mettre en avant pour ces jeudis. « On n'est résolument pas chez le psy. On ne parle que de ses forces, on n'est pas en danger. »

25 € les deux heures

Les thèmes abordés vont tous dans ce sens. Après avoir identifié les talents moteurs, il sera question en décembre de « comment les développer ». En janvier, la réunion portera sur « les valeurs qui nous animent », en février sur « élaborer une vision » ou encore en mars sur « être authentique grâce à la communication non violente ». Pour ce jeudi-là, un intervenant extérieur, Yannick Montupet, interviendra. Anne Soto-Mayor compte déjà 18 inscrits pour ces ateliers du jeudi. « 25 personnes se sont montrées intéressées », se félicite-t-elle. Les séances sont facturées 25 € les deux heures. Pour Fabrique de soi, fondée en 2009, il s'agit moins d'un développement que d'un complément. « C'est un autre outil. Les ateliers collectifs, cela permet d'avoir un autre regard sur une même situation. »

Bruno DUMORTIER

http://www.lest-eclair.fr/economie/fabrique-de-soi-lance-les-je-dis-moi-jna133b0n126040